LE BOKOR - Mais quel est ce lieu ?

Publié le

 

LE BOKOR

Le Bokor, lieu sauvage et grandiose. Fut une des stations d’altitude les plus renommée en Indochine. Il fut exploré pour la première fois en 1917 par un nommé Rolus et l’administration française décida de le transformer en station d’altitude, alors que les sommets culminent à 1000m d’altitude environ. En 1921 la route d’accès fut terminée. Elle serpente sur les divers monts sur une trentaine de kilomètres depuis la route de Kampot – Sihanoukville. Un Hôtel fut construit en bordure d’une arrête surplombant la vaste plaine côtière et la mer. Il fut surnommé le « Bokor Palace » et ouvert en 1925. Le site du être évacué en 1940 à cause de troubles provoqués par des Kmers Issarak et des Vietnamiens communistes .
Ensuite,  les années 50 et 60 furent un nouvel âge d’or pour ce site fréquenté par une clientèle française et cambodgienne huppés.
Malheureusement ce site fut abandonné en 1972 au profit des Khmers rouges. En 1992 les paras français de l’APRONUC occupèrent la station pour y rétablir l’ordre, mais durent céder les lieux aux militaires gouvernementaux qui ravagèrent les forêts durant toutes les années 1990.
Aujourd’hui, le « Bokor Palace » n’est plus qu’une ruine, mais pas tout à fait, car toutes les « cicatrices » de son passé ont été effacées. On se retrouve devant un bâtiment couleur béton, ce qui lui donne cette allure sinistre sur l’un de ces sommets du Bokor, surnommé « La montagne aux Eléphants », lesquels eux aussi ont disparu depuis longtemps.
Ce site n’est pas tout à fait mort, car il a été récemment loué par la société « Sokka Hotels » compagnie hôtelière sino-khmère. Un grandiose projet immobilier a vu le jour, dont le « Thansur Bokor Highland Resort ». Peu ou pas de moustiques sur le plateau généralement assez frais et balayé par le vent. Toutes les diverses « bestioles tropicales » se trouvent dans les forêts à des altitudes plus basses. Il ne subsiste plus aucun sentier de trek et c’est bien dommage. Peut être un jour cela se développera pour les futurs touristes sur ce site en renaissance.

(Source : les principales infos sont issues du Guide Le Petit Futé)

(Cliquez dans la photo pour l'agrandir et passer en diaporama manuel)

 

LE BOKOR - Mais quel est ce lieu ?LE BOKOR - Mais quel est ce lieu ?
LE BOKOR - Mais quel est ce lieu ?LE BOKOR - Mais quel est ce lieu ?
LE BOKOR - Mais quel est ce lieu ?LE BOKOR - Mais quel est ce lieu ?LE BOKOR - Mais quel est ce lieu ?
LE BOKOR - Mais quel est ce lieu ?LE BOKOR - Mais quel est ce lieu ?
LE BOKOR - Mais quel est ce lieu ?LE BOKOR - Mais quel est ce lieu ?
LE BOKOR - Mais quel est ce lieu ?LE BOKOR - Mais quel est ce lieu ?
LE BOKOR - Mais quel est ce lieu ?LE BOKOR - Mais quel est ce lieu ?LE BOKOR - Mais quel est ce lieu ?
LE BOKOR - Mais quel est ce lieu ?LE BOKOR - Mais quel est ce lieu ?
LE BOKOR - Mais quel est ce lieu ?LE BOKOR - Mais quel est ce lieu ?
LE BOKOR - Mais quel est ce lieu ?LE BOKOR - Mais quel est ce lieu ?
LE BOKOR - Mais quel est ce lieu ?LE BOKOR - Mais quel est ce lieu ?LE BOKOR - Mais quel est ce lieu ?
LE BOKOR - Mais quel est ce lieu ?LE BOKOR - Mais quel est ce lieu ?

 

Il s'agit d'une partie de l'article concernant  : http://voyagesdunsenior.over-blog.com/sejour-au-cambodge.html

Cet article vous a-t-il intéressé ?

Bonne journée à vous tous chers visiteurs.

A bientôt .
 

 

Commenter cet article

virjaja 21/03/2017 00:34

étonnant ce lieu, je n'en avais jamais entendu parler... merci de la découverte

21/03/2017 08:54

Un lieu pratiquement inconnu des "voyageurs" et même d'une partie du peuple Cambodgien, trop de mauvais souvenirs. Mais nous aussi on connait ça chez nous... il y a des oublis volontaires....bonne journée Cathy. Bises.