CHEMINS SAINT-JACQUES-DE-COMPOSTELLE (3ème Partie )

Publié le par René le Sénior

Mes visites se poursuivent avec vous sur les chemins de
Saint-Jacques pour découvrir des lieux intéressants.

Nous voici en Gironde.

Abbatiale romane de Guîtres(Gironde)

L’Abbatiale « Notre Dame de Guîtres » de style roman, aurait été construite entre 1060 et 1070 sur les ruines d’une ancienne église détruite par le feu des Normands (879-892), à l’époque des bâtisseurs du XIe siècle.

Cette abbaye dépendant de l'ordre de Cluny fut fondée à l'époque romane.Il ne reste aujourd'hui  que cette grande église. C'est donc l'église d'une abbaye de moines bénédictins.
Le chevet est tourné vers l'est. Elle fut construite par tranche, sur quatre siècles d'où le changement d'architecture.

Nous sommes sur les chemins de St-Jacques en terre de mission, très riche en pèlerins et beaucoup se sont fait enterrer dans cette abbatiale.

(Cliquez dans les photos pour les agrandir)

CHEMINS SAINT-JACQUES-DE-COMPOSTELLE (3ème Partie )
CHEMINS SAINT-JACQUES-DE-COMPOSTELLE (3ème Partie )

 

La photo ci-dessous représente la façade du portail Nord. On peut y admirer une très grande richesse de sculptures de pur style roman. Elle est accostée de 2 portes feintes et surmontée de trois archivoltes aux cordons ornés de têtes humaines représentant les 7 pêchers capitaux.
 

 

CHEMINS SAINT-JACQUES-DE-COMPOSTELLE (3ème Partie )

 

Au dessus de cette porte Nord on peut voir des sculptures dégradés de têtes animales et autres.

CHEMINS SAINT-JACQUES-DE-COMPOSTELLE (3ème Partie )
CHEMINS SAINT-JACQUES-DE-COMPOSTELLE (3ème Partie )
CHEMINS SAINT-JACQUES-DE-COMPOSTELLE (3ème Partie )

 

 Eglise Romane de Saint-Denis-de-Pile (Gironde)

Cette église romane doit son origine a Amélius, édifiée au milieu du XIe siècle, en forme de croix grecque.
En 1587  l’église fut fortement endommagée par les protestants. Elle n’aurait été reconstruite qu’en 1740.
C’est un très bel édifice situé sur la rive gauche de l’Isle.

CHEMINS SAINT-JACQUES-DE-COMPOSTELLE (3ème Partie )
CHEMINS SAINT-JACQUES-DE-COMPOSTELLE (3ème Partie )

 

Abbaye Cistercienne d’Echourgnat (Dordogne)

(Qui n’a rien à voir avec l’Art Roman, mais qui présente un certain intérêt par l’activité des Soeurs Cisterciennes)

La « Trappe » de Bonne Espérance à ECHOURGNAT, est une congrégation religieuse, avec l’Abbaye Cistercienne Notre Dame de l’Espérance.
Le fromage a d’abord été élaboré par les moines de l’abbaye de la Trappe, mais l’exploitation fut interrompue en 1910, lorsqu’ils quittèrent l’abbaye.

Treize ans plus tard, en 1923, l’abbaye fut reprise par des sœurs cisterciennes sous le nom d’Abbaye de Notre-Dame de Bonne Espérance.
Les moniales ont alors repris à leur compte l’élaboration de ce fromage.

En 1999, l’Abbaye d’Échourgnac a créé une nouvelle spécialité, le Trappe Échourgnac affiné à la liqueur de noix en utilisant notamment de la liqueur de noix fabriquée par la Distillerie du Périgord.
En 2003, ne pouvant plus satisfaire à la demande de plus en plus forte de leur clientèle, les sœurs ont proposé aux moines de l’Abbaye Notre-Dame de Timadeuc (Morbihan) de partager avec eux cette recette. Il porte là le nom de Timanoix.

Informations complémentaires : https://fr.wikipedia.org/wiki/Abbaye_Notre-Dame_de_Bonne-Esp%C3%A9rance_d%27%C3%89chourgnac

 

Voici un extrait de la  communauté présentée par les soeurs: http://www.abbaye-echourgnac.org/abbaye-echourgnac/abbaye-cistercienne-dordogne.html

Fondée en 1852 dans les Pyrénées Orientales, implantée à Echourgnac depuis 1923, notre communauté se compose aujourd’hui de 27 sœurs  de 23 à 99 ans. Certaines d’entre nous sont périgourdines mais nous venons pour la plupart de régions diverses : Bretagne, Région parisienne, Alsace, Normandie, Bourgogne… et même du Kenya. A ces différences culturelles nous pourrions ajouter la grande variété des chemins qui ont conduit chacune à notre monastère.

Les circonstances ont pu être un camp, une lecture, la rencontre d’une communauté monastique, la parole d’un moine…autant de médiations. Celle-ci trouve ses racines dans la Règle de Saint Benoît composée au 6ème siècle, colorée par l’interprétation de nos Fondateurs de l’Ordre Cistercien au 11ème siècle et commentée régulièrement par l’abbesse.
Nous avons construit il y a 10 ans une hôtellerie de 24 chambres. Les rencontres que nous pouvons y faire nous permettent d’être davantage ouvertes aux réalités de notre monde et de notre diocèse.
La construction de la communauté nous demande vraiment le don de nous-mêmes… jusqu’au pardon. Aventure passionnante, jamais achevée :  les personnes changent, évoluent, et d’une certaine manière, il y a toujours quelque chose de neuf à découvrir.

CHEMINS SAINT-JACQUES-DE-COMPOSTELLE (3ème Partie )
CHEMINS SAINT-JACQUES-DE-COMPOSTELLE (3ème Partie )

Ainsi s'achève cette 3ère partie, je poursuis mon chemin... à bientôt !

 

 

Publié dans Chemins St-Jacques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article