Kénia-Réserve d'Amboseli

Publié le par René le Senior

Voici mon premier article sur mon Safari Photo.

Avec mon épouse nous sommes partis de MOMBASSA par la route, à bord d'un 4X4 et son chauffeur pour rejoindre le parc d'Amboseli.
Après notre installation dans un lodge, nous avons eu la joie de découvrir les premiers animaux de ce parc. Visite qui se poursuivra le lendemain.

AMBOSELI

Le parc National de Amboseli, d'une superficie d'environ 3 200 km², dont 380 km² de réserve, est à 250 km au sud de Nairobi . D'après diverses informations, c'est l'un des plus beaux parcs animaliers du Kénia par la présence du Kilimanjaro en toile de fond ( pour l'apercevoir, il faut se lever tôt car de nombreux nuages le cachent le plus souvent, ou parfois dans la soirée ). Le kilimanjaro est situé sur le territoire Tanzanien. C'est donc à Amboseli que l'on a eu la chance d'observer de nombreux animaux
( Eléphants, zèbres, gnous, girafes , guépards, lions...)
Il s'agit d'une vaste plaine parsemée d'acacias,de savane et de marécages.

 
Sources et informations complémentaires, suivre les liens ci-dessous:

https://www.lefigaro.fr/voyages/2018/08/10/30003-20180810ARTFIG00084-les-plus-beaux-parcs-animaliers-du-kenya.php

http://www.lemondedukenya.com/Geographie-parcs-reserves.html

 

(Cliquez dans les photos pour les agrandir- certaines de changeront pas de format)

Kénia-Réserve d'Amboseli
Kénia-Réserve d'AmboseliKénia-Réserve d'Amboseli
Kénia-Réserve d'AmboseliKénia-Réserve d'Amboseli
Kénia-Réserve d'AmboseliKénia-Réserve d'AmboseliKénia-Réserve d'Amboseli

 

Nous avons eu la surprise et l'émotion de découvrir une "veillée funéraire" auprès d'un éléphant décédé très récemment. En général cette veillée est réalisée par deux ou trois bêtes, à tour de rôle durant deux ou trois jours ou plus (aux dires du guide). Ensuite les gardes enlèvent le cadavre pour aller le déposer en général toujours dans un même lieu au sein du parc, afin que les pachydermes puissent se recueillir lors de leurs déplacements.
Nous avons éprouvé un sentiment indéfinissable de tristesse et d'émotion. Mais bon ! c'est la vie face à la mort pour tout être vivant sur notre belle planète ( en péril...).

Ci-dessous un extrait sur ce comportement. Site de "Sciences et Avenir"
EMPATHIE. Les éléphants connaissaient eux aussi le recueillement auprès des défunts. Dans cette vidéo (n'est plus disponible), on peut apercevoir un petit groupe de six pachydermes s'approchant d'un lieu où s'étalent quelques ossements de membres de leur famille. Grâce à leur trompe, les animaux les touchent et les manipulent avec délicatesse. Un comportement de deuil qui évoque celui décrit par des chercheurs d'Oxford (Angleterre) et de Californie (États-Unis) en 2006. Ceux-ci avaient observé dans la réserve nationale de Samburu (Kenya) une douzaine de pachydermes se déplacer afin de rester au chevet de la femelle dominante au moment de son trépas. Ces grands mammifères montrent beaucoup d'intérêt pour leurs morts et en particulier pour les ossements. Ils les manipulent et les rassemblent. Parfois même le cadavre d'un congénère est recouvert de feuilles. Le deuil n'est pas le propre de l'homme, loin de là.
Source: https://www.sciencesetavenir.fr/animaux/grands-mammiferes/video-la-veillee-funebre-des-elephants_103332

Kénia-Réserve d'Amboseli
Kénia-Réserve d'AmboseliKénia-Réserve d'Amboseli
Kénia-Réserve d'AmboseliKénia-Réserve d'Amboseli
Kénia-Réserve d'AmboseliKénia-Réserve d'AmboseliKénia-Réserve d'Amboseli

 

Autres vues avec en toile de fond le "Kilimanjaro" une vue sublime et inoubliable.

Kénia-Réserve d'Amboseli
Kénia-Réserve d'AmboseliKénia-Réserve d'Amboseli
Kénia-Réserve d'AmboseliKénia-Réserve d'Amboseli
Kénia-Réserve d'AmboseliKénia-Réserve d'Amboseli

Merci pour votre visite.

A bientôt pour le prochain article qui sera celui de : Lac de Bogoria.

http://voyagesdunsenior.over-blog.com/2020/06/kenia-lac-bogoria.html

Publié dans Kénia

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Erika 12/07/2020 17:04

J'aime voir les animaux en liberté et là je suis comblée.
Je ne connaissais pas les veillées funèbres chez les éléphants, c'est très émouvant.
Nous avons tout à apprendre de la nature et surtout de la faune qui se comporte davantage en humain que nous les humains... sur notre planète en péril (je confirme).
Avec ce que j'ai pu lire il y a quelques jours sur les éléphants tués en masse, je suis écœurée d'un tel scandale qui ne semble guère interpeler les autorités
Le monde marche sur la tête !!!
Merci pour ce magnifique partage

René le senior 12/07/2020 18:17

Et bien voilà, tu as tout dit . Entièrement d'accord avec toi. Merci pour ta visite. Bonne fin de journée.

manou 07/07/2020 10:15

Quel magnifique reportage René. Quelle chance d'avoir pu approcher autant d'animaux Je trouve émouvante cette veillée funèbre je n'en avais jamais vu d'images même si je savais que cela existait Les éléphants sont des animaux remarquables comment est-ce possible que l'homme n'ait pas su le protéger davantage Bisous et une belle journée en attendant la suite

René le senior 07/07/2020 15:35

Au sujet des éléphants, je viens d'apprendre aujourd'hui qu'il y a eu plus de 100 000 éléphants tués en Afrique depuis 2007 victimes du braconnage. Un scandale inqualifiable. C'est avec ce genre de scandale qu'aucune instance internationale n'intervienne. Pauvre humanité! Enfin ! merci quand même pour tes mots. Bises.

JACQUELINE 05/07/2020 18:02

Je viens de regarder ta vidéo. Quelle chance tu as eu d'approcher (presque) de ces animaux. Tes images sont réussies meme si tu le dis de n'avoir pas eu de support. Emouvante la veillée de l'élèphant mort et rigolo le léopard sur son arbre. Merci pour partager ton expérience avec nous.
Bises

René 06/07/2020 08:37

Oui ! en effet c'est une chance que j'ai eu au niveau de l'opportunité du coût que j'ai saisi, car en général les prix sont assez élevés. Double chance d'avoir pu voir autant d'animaux, en raison d'une fréquentation faible de touristes. Les animaux n'aiment pas la foule...d'humains. Magnifique souvenir. Bonne semaine Jacqueline. Bises.