TREK ANNAPURNAS - 4ème Etape

Publié le par René le Sénior

Fond musical d'accompagnement.

Je vous propose de redécouvrir mon Trek de 2011

          Quatrième Etape

CHIAMJE à BAGARCHAP.(Danaqyu)

 

9 octobre 2011 :
 
Réveil à 6h. Départ de Chiamje (1450m) à 7h30, pour BAGARCHAP (Danaqyu) situé à 2150m, soit un dénivelé à la montée de700m.
 

TREK ANNAPURNAS - 4ème Etape
TREK ANNAPURNAS - 4ème Etape

 

Progression  durant 04 heures 30 entre des falaises encaissées le long de la rivière de la veille, la Marsyangdi, que nous avons traversée plusieurs fois sur de nombreux ponts suspendus.

Très nombreux dénivelés, raides, accidentés et assez dangereux, car glissants et étroits en bordure de falaises. Sensations étranges sur les premières difficultés, à savoir : pourrons nous arriver à surmonter les nombreuses difficultés à venir, compte tenu du relief montagneux, différent de nos belles Pyrénées.

Ici, plus de véhicules. Transports à dos de mules ou d'hommes. Mais attention ! les mules se s'arrêtent pas ou ne se "garent" pas. Si elles sont gênées, un coup de tête ou un coup de fesse. Et hop ! le gêneur est évacué...

(Cliquez dans les photos pour les agrandir et visionner à votre rythme)

TREK ANNAPURNAS - 4ème Etape
TREK ANNAPURNAS - 4ème Etape
TREK ANNAPURNAS - 4ème Etape
TREK ANNAPURNAS - 4ème Etape
TREK ANNAPURNAS - 4ème Etape
TREK ANNAPURNAS - 4ème Etape
TREK ANNAPURNAS - 4ème Etape
TREK ANNAPURNAS - 4ème Etape
TREK ANNAPURNAS - 4ème Etape
TREK ANNAPURNAS - 4ème Etape

 

Halte "casse-croûte" et reprendre son souffle...d'une heure, puis nouveau départ vers 13 h pour encore 2 H 00 de trek.

Nous avons quitté peu à peu la végétation luxuriante du climat chaud et humide de moyenne altitude pour des paysages alpins. Il faut savoir, que contrairement aux divers reliefs montagneux Alpins, ici, la façade Himalayenne est orientée vers le sous-continent Indien, et de ce fait, subit ce climat chaud et humide, en particulier lors de la saison des pluies. Ainsi, à la saison chaude (c'est relatif ! ), de Août à Octobre, les neiges fondent rapidement jusqu'à  5 000 m environ. pour apparaître à nouveau en Octobre-Novembre.
 Aujourd’hui aussi, traversée de nombreux villages tibétains et népalais, par de très larges et hautes vallées. Premiers sommets d'environ 4 000 m.

TREK ANNAPURNAS - 4ème Etape
TREK ANNAPURNAS - 4ème Etape
TREK ANNAPURNAS - 4ème Etape
TREK ANNAPURNAS - 4ème Etape
TREK ANNAPURNAS - 4ème Etape
TREK ANNAPURNAS - 4ème Etape
TREK ANNAPURNAS - 4ème Etape
TREK ANNAPURNAS - 4ème Etape
TREK ANNAPURNAS - 4ème Etape

 

L'étape est terminée après 03 h 00 de marche,relativement "calme" afin que le groupe reste soudé. Puis ultime réconfort, une bonne « Guest-house » au creux d’une vallée.
Repas avec un plat unique de nouilles et légumes mi-cuits dans ce petit village adorable.

Ensuite, repos jusqu'au repas du soir vers 19 h et coucher vers 20 h 30.
Petite chambre confortable pour 2 personnes.

(durée du trek pour la journée environ 08 h 00 avec une halte d'une heure )

TREK ANNAPURNAS - 4ème Etape
TREK ANNAPURNAS - 4ème Etape
TREK ANNAPURNAS - 4ème Etape
TREK ANNAPURNAS - 4ème Etape
TREK ANNAPURNAS - 4ème Etape

 

Petite vidéo de Nikita Odarchenko  permettant d'avoir un aperçu de l'itinéraire du lendemain.

 

Prochaine étape  BAGARCHAP - CHAME

 

      MERCI POUR VOTRE VISITE

Publié dans Treek des Annapurnas

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Azalaïs 17/10/2020 18:49

Je suppose que l'esprit de groupe doit être très important. Je progresse lentement moi aussi, il ne faut pas abuser des bonnes choses

René 18/10/2020 20:32

Merci Azalaîs. En effet il y a eu une excellente ambiance entre les équipiers mais aussi avec les porteurs et guides.Bonne semaine.

maite-corsinette 17/09/2020 10:18

Tes photos sont splendides, la nature y est si belle mais dangereuse. Cela n'a rien à voir avec les Pyrénées que j'aime tant. Les sentiers, wow ! Rien à voir avec les sentiers corses pourtant certains sont très difficiles, le GR20 entr'autres. J'ai beaucoup aimé les cascades, la passerelle, le transport de poulets, celui par les mules, etc...
Merci René pour cette "balade" (sourire) lointaine.
Bonne journée, bises et à bientôt.

René 17/09/2020 14:54

Merci Maïté, c'est gentil, mais d'après mes infos, le GR 20 est également dangereux en certains endroits. Bien sur, il n'y a pas l'altitude, mais les paysages sont également beaux .Allez ! je vais poursuivre la réédition de mes treks, pour découvrir à nouveau ces lieux majestueux.Bonne journée. Bises

manou 17/09/2020 07:01

Tes photos sont époustouflantes ! C'est certain que sur ces chemins caillouteux il faut être concentré et j'ai bien retenu que mieux valait ne pas croiser une mule au bord d'une falaise sinon c'est elle (et les bagages) ou moi ! J'adore ton humour ! bises et merci pour ce magnifique reportage

René 17/09/2020 14:51

Merci Manou pour tes mots. Je vais poursuivre la réédition de mes Treks et redécouvrir tous ces merveilleux souvenirs. Ah ! ces mules ...elles nous ont toujours exprimés quelques craintes, car elles sont têtues...pour les droits de passages... sur les entiers.Bonne journée. Bises.

Martine Barbier 16/09/2020 21:34

Étonnante cette photo de l'homme qui transporte ses poules sur son dos, quel courage ils ont, je les admire ! Pour ce qui est des ponts suspendus, il ne faut pas avoir le vertige. En effet il doit falloir plusieurs jours pour s'adapter aux différentes altitudes, et être en bonne santé surtout. Merci pour ce partage. Bises.

René 17/09/2020 14:46

Merci Martine. Oui ! des découvertes surprenantes dès les 1er jours au Népal. Puis au fur et à mesure on s'adapte, surtout dans un bon groupe et un bon guide et avec une bonne santé, indispensable. Bonne journée Bises

JACQUELINE 16/09/2020 16:14

je lis enfin de ta part "sensations étranges sur les premières difficultés" mais tu ne dis pas lesquelles :-)) En regardant les ponts suspendus et le efforts de tes compagnons j'imagine parfaitement les difficultés. Mais dis moi après avoir monté il faut descendre!!!!!!!!!! Oha mamma mia comme on dit chez moi!!! Les paysages photographiés consolent d'autant de fatigue!!! Bises

René 16/09/2020 17:01

Merci Jacqueline pour ton commentaire judicieux qui me permet de préciser les difficultés. Ce que je viens de faire. Pour la descente, pas avant 7 jours, après le franchissement du col. Donc, espoir d'adapter nos organismes aux différentes altitudes à venir. Ce qui c'est d'ailleurs réalisé pour l'ensemble du groupe. Il faut plusieurs jours pour s'adapter, sinon, pas possible. Par contre de rares personnes ne peuvent pas, pour différentes raisons physiques. Bref ! les paysages sublimes effacent la fatigue, fort heureusement. A la prochaine étape. Bonne soirée; Bises.