L'AGRICULTURE AU CAMBODGE

Publié le par René le Sénior

 

L'AGRICULTURE AU CAMBODGE

Durant mon séjour et demeurant en zone rurale non loin de KAMPOT, j'ai pu suivre durant quelques mois la culture du riz, pour laquelle la mécanisation est encore rare, sauf aux abords de la Capitale. Par contre, les engrais sont utilisés pour les rares cultivateurs qui ont les moyens d'en acheter...
 Le Cambodge était en 2015 la 111e puissance économique mondiale sur 198 pays). Avec ses 181 035 km2 et ses 15 580 000 habitants (recensement 2015), le Cambodge est loin d’être considéré comme un « grand » pays. Cependant son poids économique ne cesse d'augmenter : avec 7,6 % de croissance en 2016.

Malgré cette forte croissance, le Cambodge reste un pays pauvre dont le revenu annuel par habitant excèdent à peine  1.288 dollars en 2016 cela montre qu’une grande partie de la population sont des travailleurs pauvres.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Cambodge

La culture du riz au Cambodge

Première culture au Cambodge.  À cause de la raréfaction et de la crise mondiale autour de cette ressource, le Cambodge avait arrêté ses exportations. Mais depuis le premier mai 2008, le Premier ministre de l’époque du pays, Hun Sen, a décidé de re-autoriser l’exportation de cette céréale permettant aux paysans de trouver de nouveaux débouchés pour leurs récoltes.

https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89conomie_du_Cambodge

http://blog.lesguidesdumekong.com/424-2/

Le riz, élément de l’identité et de l’histoire du Cambodge.

Le riz, élément de l’identité et de l’histoire du Cambodge.

 

Les diverses étapes de la culture du riz.

PREPARER LA TERRE

La terre doit être préparée. Le labour permet d’enfouir les mauvaises herbes, d’ameublir la terre et de l'aérer. Ensuite, pour avoir une lame d’eau régulière sur toute la rizière, elle doit être nivelée, opération effectuée à la main, par traction animale ou mécanique.

JANV. FEV – Mise en jachère
MARS – Labourage
AVRIL - Semis

Cliquez dans la photo pour l'agrandir

L'AGRICULTURE AU CAMBODGE
L'AGRICULTURE AU CAMBODGEL'AGRICULTURE AU CAMBODGE

 

PREPARER LES BOTTES POUR LE REPIQUAGE

Ici c'est un travail assez pénible, car, dans l'eau il faut arracher avec précaution les jeunes plans, les mettre en bottes pour ensuite être transportées dans les champs environnants pour le repiquage.

L'AGRICULTURE AU CAMBODGE
L'AGRICULTURE AU CAMBODGEL'AGRICULTURE AU CAMBODGE

 

REPIQUAGE DU RIZ

MAI JUIN – Repiquage

Le riz est d’abord semé très serré dans une pépinière à part, sur une petite parcelle; 20 à 25 jours après, les plants sont repiqués en touffes de 3 à 5 brins dans la rizière. Chaque touffe doit avoir un espace suffisant pour bien se développer. Le repiquage est réalisé la plupart du temps par les femmes. Le riz aime la chaleur et apprécie une température de 30 à 35°.

Avec le repiquage qui donne au riz une certaine avance végétative, le maintien d’une lame d’eau limite le développement des mauvaises herbes. Le cultivateur doit cependant veiller à maintenir la rizière propre, en désherbant manuellement régulièrement. Le repiquage des plants de riz en ligne facilite ce travail.

L'AGRICULTURE AU CAMBODGE
L'AGRICULTURE AU CAMBODGEL'AGRICULTURE AU CAMBODGEL'AGRICULTURE AU CAMBODGE

 

ENTRETIEN DES RIZIERES

JUIL -- AOUT-- SEPT – Maturation – Entretien des rizières

Travail également pénible. Celui-ci est réalisé dans l'eau boueuse, en général pieds nus, sous la chaleur. Il faut enlever les mauvaises herbes, vérifier que la hauteur d'eau est satisfaisante, que des plans ne soient pas mangés par une variété de rats des rizières, et surtout que la plantation ne soit pas attaquée par une maladie. Si c'est le cas, un sulfatage est nécessaire, après celui effectué à titre préventif.

L'AGRICULTURE AU CAMBODGE
L'AGRICULTURE AU CAMBODGEL'AGRICULTURE AU CAMBODGE
L'AGRICULTURE AU CAMBODGE
L'AGRICULTURE AU CAMBODGEL'AGRICULTURE AU CAMBODGE
L'AGRICULTURE AU CAMBODGEL'AGRICULTURE AU CAMBODGE

 

MOISSON & BATTAGE

OCT NOV DEC JANV – Moisson – Battage

La moisson a lieu 30 jours environ après la floraison, et en général 100 jours après le repiquage. L’eau a été évacuée de la rizière une à deux semaines auparavant afin de favoriser la maturation et de faciliter la récolte. Selon les régions ou les moyens du riziculteur, le riz est récolté en le fauchant avec sa paille ou en coupant seulement les panicules.
Les premières moissonneuses-batteuses font leur apparition dans les grandes plaines du Mékong, aux abords de la Capitale.

Le riz est battu afin de séparer les grains de la paille. Cette opération s’effectue à la main en frappant les panicules sur des fûts ou en utilisant des petites batteuses.

L'AGRICULTURE AU CAMBODGE
L'AGRICULTURE AU CAMBODGEL'AGRICULTURE AU CAMBODGE
L'AGRICULTURE AU CAMBODGEL'AGRICULTURE AU CAMBODGEL'AGRICULTURE AU CAMBODGE

 

LA VIE RURALE 

JANV. FEV – Mise en jachère
MARS – Labourage

Ci-dessous, un couple pêchant des petits poissons dans un ruisseau.
Une "récolte" de bois transporté sur les motos.
Quand au paysan avec son attelage, il rentre à la maison...

L'AGRICULTURE AU CAMBODGEL'AGRICULTURE AU CAMBODGE
L'AGRICULTURE AU CAMBODGEL'AGRICULTURE AU CAMBODGE

Tout se mange, même les serpents...mais à condition de savoir les chasser et de les tuer...

 

    MERCI POUR VOTRE VISITE

 

    D'AUTRES ARTICLES SERONT

     CONSACRES AU CAMBODGE

Publié dans Environnement, Nature

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

virjaja 26/05/2017 20:07

c'est impressionnant de voir ça! j'en ai visité en Italie, tout est fait à la machine...mais ça fait des chomeurs. bisous René. cathy

René le Sénior 26/05/2017 20:47

Voici un aperçu des inégalités des peuples sur notre planète...cela nous conduit à faire preuve d'humilité...à condition d'en prendre conscience...c'est pas gagné. Bon ! allez on y croit. Bisous.