AUROVILLE (Inde du Sud)

Publié le par René le Sénior

         

            AUROVILLE


 Lors de notre séjour à Pondichéry, nous avons tenu à parcourir ce lieu "insolite", car l’histoire d’Auroville est aussi étonnante que ses inventeurs, un couple curieux.
Lui, Aurobindo Ghose (dit Sri Aurobindo), philosophe indien né en 1872 à Calcutta 
elle (la fameuse Mère), Mirra Alfassa, Française née Richard à Paris en 1878. 
Tous les deux ont rêvé que ce lieu : 
«Auroville sera le lieu des recherches matérielles et spirituelles pour donner son corps vivant à une unité humaine concrète.»

 C'est un lieu situé à une dizaine de kilomètres au nord de Pondichéry,  créé en 1968.

Ce lieu serait « le lieu d'une vie communautaire universelle, où hommes et femmes apprendraient à vivre en paix, dans une parfaite harmonie, au-delà de toutes croyances, opinions politiques et nationalités ».

C'est tout de même une "histoire" qui peut surprendre et interpeller. Aussi, je vous invite à "naviguer" sur les sites suivants pour tenter de comprendre.
Pour ma part, j'ai trouvé les divers articles (relatifs aux liens ci-dessous) très pertinents :

-http://www.liberation.fr/planete/2011/08/16/a-auroville-l-utopie-s-est-couchee_755099
Extrait du lien ci-dessus
:
Secte ou pas secte ? Une chose est sûre : le projet communautaire initial, basé sur la méditation, a perdu de son «aura». L’argent, bien entendu, aurait pourri les rêves. Quant à l’égalité des résidents, elle a du plomb dans l’aile ; il suffit de comparer la taille des maisons. Un internaute, apparemment connaisseur des lieux, témoigne «Un vrai ghetto où seuls les Indiens bossent dans les champs et les blancs paradent sur des scooters. Rajoute une boutique où on se croirait rue du Bac à Paris à vendre des bondieuseries. Rajoute encore ce temple avec le soleil qui se reflète comme dans une boule de cristal, cette idolâtrie de la Mère avec des groupies passant la nuit sur sa tombe à se lamenter…» Moche.

-http://www.psychologies.com/Culture/Spiritualites/Pratiques-spirituelles/Articles-et-Dossiers/Auroville-40-ans-apres

-http://www.laclefdesterroirs.com/base-de-connaissance/agriculture/en-inde/auroville-inde

-https://fr.wikipedia.org/wiki/Auroville

Cliquez dans la photo pour l'agrandir et visionner à votre rythme.

LE MATRIMANDIR, L'ÂME D'AUROVILLE, Contrairement à ce que pensent certains, le Matrimandir n'est pas un temple dédié à la Mère de l'Ashram de Sri Aurobindo et fondatrice d'Auroville mais un lieu consacré à la Mère Universelle, concept ancré dans la tradition hindoue. Pour les Occidentaux, la raison d'un tel édifice est souvent difficile à comprendre. Lorsqu'un essai sur le sujet fut présentée à la Mère, elle remarqua:  En l'Inde, pendant des siècles, la création, c'est-à-dire le travail de la mère créatrice, a été considéré comme anti-divin. Sri Aurobindo a enseigné que c'est dans la matière que le Divin doit être manifesté, il a insisté sur la compréhension de cette notion par Mère créatrice. Le Matrimandir, c'est pour apprendre aux gens que ce n'est pas en se retirant du monde ni en l'ignorant qu'ils réaliseront le Divin durant leur vie. Je ne veux pas qu'on en fasse une religion, de toutes mes forces je refuse, il ne faut pas de dogmes, de principes, de rituels, absolument pas. Les Indiens, pour la grande majorité n'ont pas besoin d'explications; ils comprennent à cause de leur culture. Mais seulement un occidental sur un million comprendra qu'un tel bâtiment est nécessaire.  LA MÈRE
LE MATRIMANDIR, L'ÂME D'AUROVILLE, Contrairement à ce que pensent certains, le Matrimandir n'est pas un temple dédié à la Mère de l'Ashram de Sri Aurobindo et fondatrice d'Auroville mais un lieu consacré à la Mère Universelle, concept ancré dans la tradition hindoue. Pour les Occidentaux, la raison d'un tel édifice est souvent difficile à comprendre. Lorsqu'un essai sur le sujet fut présentée à la Mère, elle remarqua:  En l'Inde, pendant des siècles, la création, c'est-à-dire le travail de la mère créatrice, a été considéré comme anti-divin. Sri Aurobindo a enseigné que c'est dans la matière que le Divin doit être manifesté, il a insisté sur la compréhension de cette notion par Mère créatrice. Le Matrimandir, c'est pour apprendre aux gens que ce n'est pas en se retirant du monde ni en l'ignorant qu'ils réaliseront le Divin durant leur vie. Je ne veux pas qu'on en fasse une religion, de toutes mes forces je refuse, il ne faut pas de dogmes, de principes, de rituels, absolument pas. Les Indiens, pour la grande majorité n'ont pas besoin d'explications; ils comprennent à cause de leur culture. Mais seulement un occidental sur un million comprendra qu'un tel bâtiment est nécessaire.  LA MÈRE
LE MATRIMANDIR, L'ÂME D'AUROVILLE, Contrairement à ce que pensent certains, le Matrimandir n'est pas un temple dédié à la Mère de l'Ashram de Sri Aurobindo et fondatrice d'Auroville mais un lieu consacré à la Mère Universelle, concept ancré dans la tradition hindoue. Pour les Occidentaux, la raison d'un tel édifice est souvent difficile à comprendre. Lorsqu'un essai sur le sujet fut présentée à la Mère, elle remarqua:  En l'Inde, pendant des siècles, la création, c'est-à-dire le travail de la mère créatrice, a été considéré comme anti-divin. Sri Aurobindo a enseigné que c'est dans la matière que le Divin doit être manifesté, il a insisté sur la compréhension de cette notion par Mère créatrice. Le Matrimandir, c'est pour apprendre aux gens que ce n'est pas en se retirant du monde ni en l'ignorant qu'ils réaliseront le Divin durant leur vie. Je ne veux pas qu'on en fasse une religion, de toutes mes forces je refuse, il ne faut pas de dogmes, de principes, de rituels, absolument pas. Les Indiens, pour la grande majorité n'ont pas besoin d'explications; ils comprennent à cause de leur culture. Mais seulement un occidental sur un million comprendra qu'un tel bâtiment est nécessaire.  LA MÈRE
LE MATRIMANDIR, L'ÂME D'AUROVILLE, Contrairement à ce que pensent certains, le Matrimandir n'est pas un temple dédié à la Mère de l'Ashram de Sri Aurobindo et fondatrice d'Auroville mais un lieu consacré à la Mère Universelle, concept ancré dans la tradition hindoue. Pour les Occidentaux, la raison d'un tel édifice est souvent difficile à comprendre. Lorsqu'un essai sur le sujet fut présentée à la Mère, elle remarqua:  En l'Inde, pendant des siècles, la création, c'est-à-dire le travail de la mère créatrice, a été considéré comme anti-divin. Sri Aurobindo a enseigné que c'est dans la matière que le Divin doit être manifesté, il a insisté sur la compréhension de cette notion par Mère créatrice. Le Matrimandir, c'est pour apprendre aux gens que ce n'est pas en se retirant du monde ni en l'ignorant qu'ils réaliseront le Divin durant leur vie. Je ne veux pas qu'on en fasse une religion, de toutes mes forces je refuse, il ne faut pas de dogmes, de principes, de rituels, absolument pas. Les Indiens, pour la grande majorité n'ont pas besoin d'explications; ils comprennent à cause de leur culture. Mais seulement un occidental sur un million comprendra qu'un tel bâtiment est nécessaire.  LA MÈRE
LE MATRIMANDIR, L'ÂME D'AUROVILLE, Contrairement à ce que pensent certains, le Matrimandir n'est pas un temple dédié à la Mère de l'Ashram de Sri Aurobindo et fondatrice d'Auroville mais un lieu consacré à la Mère Universelle, concept ancré dans la tradition hindoue. Pour les Occidentaux, la raison d'un tel édifice est souvent difficile à comprendre. Lorsqu'un essai sur le sujet fut présentée à la Mère, elle remarqua:  En l'Inde, pendant des siècles, la création, c'est-à-dire le travail de la mère créatrice, a été considéré comme anti-divin. Sri Aurobindo a enseigné que c'est dans la matière que le Divin doit être manifesté, il a insisté sur la compréhension de cette notion par Mère créatrice. Le Matrimandir, c'est pour apprendre aux gens que ce n'est pas en se retirant du monde ni en l'ignorant qu'ils réaliseront le Divin durant leur vie. Je ne veux pas qu'on en fasse une religion, de toutes mes forces je refuse, il ne faut pas de dogmes, de principes, de rituels, absolument pas. Les Indiens, pour la grande majorité n'ont pas besoin d'explications; ils comprennent à cause de leur culture. Mais seulement un occidental sur un million comprendra qu'un tel bâtiment est nécessaire.  LA MÈRE
LE MATRIMANDIR, L'ÂME D'AUROVILLE, Contrairement à ce que pensent certains, le Matrimandir n'est pas un temple dédié à la Mère de l'Ashram de Sri Aurobindo et fondatrice d'Auroville mais un lieu consacré à la Mère Universelle, concept ancré dans la tradition hindoue. Pour les Occidentaux, la raison d'un tel édifice est souvent difficile à comprendre. Lorsqu'un essai sur le sujet fut présentée à la Mère, elle remarqua:  En l'Inde, pendant des siècles, la création, c'est-à-dire le travail de la mère créatrice, a été considéré comme anti-divin. Sri Aurobindo a enseigné que c'est dans la matière que le Divin doit être manifesté, il a insisté sur la compréhension de cette notion par Mère créatrice. Le Matrimandir, c'est pour apprendre aux gens que ce n'est pas en se retirant du monde ni en l'ignorant qu'ils réaliseront le Divin durant leur vie. Je ne veux pas qu'on en fasse une religion, de toutes mes forces je refuse, il ne faut pas de dogmes, de principes, de rituels, absolument pas. Les Indiens, pour la grande majorité n'ont pas besoin d'explications; ils comprennent à cause de leur culture. Mais seulement un occidental sur un million comprendra qu'un tel bâtiment est nécessaire.  LA MÈRE
LE MATRIMANDIR, L'ÂME D'AUROVILLE, Contrairement à ce que pensent certains, le Matrimandir n'est pas un temple dédié à la Mère de l'Ashram de Sri Aurobindo et fondatrice d'Auroville mais un lieu consacré à la Mère Universelle, concept ancré dans la tradition hindoue. Pour les Occidentaux, la raison d'un tel édifice est souvent difficile à comprendre. Lorsqu'un essai sur le sujet fut présentée à la Mère, elle remarqua:  En l'Inde, pendant des siècles, la création, c'est-à-dire le travail de la mère créatrice, a été considéré comme anti-divin. Sri Aurobindo a enseigné que c'est dans la matière que le Divin doit être manifesté, il a insisté sur la compréhension de cette notion par Mère créatrice. Le Matrimandir, c'est pour apprendre aux gens que ce n'est pas en se retirant du monde ni en l'ignorant qu'ils réaliseront le Divin durant leur vie. Je ne veux pas qu'on en fasse une religion, de toutes mes forces je refuse, il ne faut pas de dogmes, de principes, de rituels, absolument pas. Les Indiens, pour la grande majorité n'ont pas besoin d'explications; ils comprennent à cause de leur culture. Mais seulement un occidental sur un million comprendra qu'un tel bâtiment est nécessaire.  LA MÈRE
LE MATRIMANDIR, L'ÂME D'AUROVILLE, Contrairement à ce que pensent certains, le Matrimandir n'est pas un temple dédié à la Mère de l'Ashram de Sri Aurobindo et fondatrice d'Auroville mais un lieu consacré à la Mère Universelle, concept ancré dans la tradition hindoue. Pour les Occidentaux, la raison d'un tel édifice est souvent difficile à comprendre. Lorsqu'un essai sur le sujet fut présentée à la Mère, elle remarqua:  En l'Inde, pendant des siècles, la création, c'est-à-dire le travail de la mère créatrice, a été considéré comme anti-divin. Sri Aurobindo a enseigné que c'est dans la matière que le Divin doit être manifesté, il a insisté sur la compréhension de cette notion par Mère créatrice. Le Matrimandir, c'est pour apprendre aux gens que ce n'est pas en se retirant du monde ni en l'ignorant qu'ils réaliseront le Divin durant leur vie. Je ne veux pas qu'on en fasse une religion, de toutes mes forces je refuse, il ne faut pas de dogmes, de principes, de rituels, absolument pas. Les Indiens, pour la grande majorité n'ont pas besoin d'explications; ils comprennent à cause de leur culture. Mais seulement un occidental sur un million comprendra qu'un tel bâtiment est nécessaire.  LA MÈRE
LE MATRIMANDIR, L'ÂME D'AUROVILLE, Contrairement à ce que pensent certains, le Matrimandir n'est pas un temple dédié à la Mère de l'Ashram de Sri Aurobindo et fondatrice d'Auroville mais un lieu consacré à la Mère Universelle, concept ancré dans la tradition hindoue. Pour les Occidentaux, la raison d'un tel édifice est souvent difficile à comprendre. Lorsqu'un essai sur le sujet fut présentée à la Mère, elle remarqua:  En l'Inde, pendant des siècles, la création, c'est-à-dire le travail de la mère créatrice, a été considéré comme anti-divin. Sri Aurobindo a enseigné que c'est dans la matière que le Divin doit être manifesté, il a insisté sur la compréhension de cette notion par Mère créatrice. Le Matrimandir, c'est pour apprendre aux gens que ce n'est pas en se retirant du monde ni en l'ignorant qu'ils réaliseront le Divin durant leur vie. Je ne veux pas qu'on en fasse une religion, de toutes mes forces je refuse, il ne faut pas de dogmes, de principes, de rituels, absolument pas. Les Indiens, pour la grande majorité n'ont pas besoin d'explications; ils comprennent à cause de leur culture. Mais seulement un occidental sur un million comprendra qu'un tel bâtiment est nécessaire.  LA MÈRE

LE MATRIMANDIR, L'ÂME D'AUROVILLE, Contrairement à ce que pensent certains, le Matrimandir n'est pas un temple dédié à la Mère de l'Ashram de Sri Aurobindo et fondatrice d'Auroville mais un lieu consacré à la Mère Universelle, concept ancré dans la tradition hindoue. Pour les Occidentaux, la raison d'un tel édifice est souvent difficile à comprendre. Lorsqu'un essai sur le sujet fut présentée à la Mère, elle remarqua: En l'Inde, pendant des siècles, la création, c'est-à-dire le travail de la mère créatrice, a été considéré comme anti-divin. Sri Aurobindo a enseigné que c'est dans la matière que le Divin doit être manifesté, il a insisté sur la compréhension de cette notion par Mère créatrice. Le Matrimandir, c'est pour apprendre aux gens que ce n'est pas en se retirant du monde ni en l'ignorant qu'ils réaliseront le Divin durant leur vie. Je ne veux pas qu'on en fasse une religion, de toutes mes forces je refuse, il ne faut pas de dogmes, de principes, de rituels, absolument pas. Les Indiens, pour la grande majorité n'ont pas besoin d'explications; ils comprennent à cause de leur culture. Mais seulement un occidental sur un million comprendra qu'un tel bâtiment est nécessaire. LA MÈRE

La campagne environnante autour du Matrimandir et du site d'Auroville.La campagne environnante autour du Matrimandir et du site d'Auroville.
La campagne environnante autour du Matrimandir et du site d'Auroville.La campagne environnante autour du Matrimandir et du site d'Auroville.
La campagne environnante autour du Matrimandir et du site d'Auroville.La campagne environnante autour du Matrimandir et du site d'Auroville.
La campagne environnante autour du Matrimandir et du site d'Auroville.La campagne environnante autour du Matrimandir et du site d'Auroville.

La campagne environnante autour du Matrimandir et du site d'Auroville.

 

MA CONCLUSION SUR AUROVILLE...
peut se retrouver dans l'article de Béatrice Vallaeys dans la revue "Libération" du 16 août 2011

http://-http://www.liberation.fr/planete/2011/08/16/a-auroville-l-utopie-s-est-couchee_755099

Extrait du lien ci-dessus : Secte ou pas secte ? Une chose est sûre : le projet communautaire initial, basé sur la méditation, a perdu de son «aura». L’argent, bien entendu, aurait pourri les rêves. Quant à l’égalité des résidents, elle a du plomb dans l’aile ; il suffit de comparer la taille des maisons. Un internaute, apparemment connaisseur des lieux, témoigne : «Un vrai ghetto où seuls les Indiens bossent dans les champs et les blancs paradent sur des scooters. Rajoute une boutique où on se croirait rue du Bac à Paris à vendre des bondieuseries. Rajoute encore ce temple avec le soleil qui se reflète comme dans une boule de cristal, cette idolâtrie de la Mère avec des groupies passant la nuit sur sa tombe à se lamenter…» Moche.

Pour ma part, je rejoins la conclusion de cet article. Dommage que le projet initial ne soit toujours qu'un projet....ou un rêve...en cours...A chacun sa part de rêve... 
              FIN DE MON VOYAGE POUR 2007

Publié dans Société Humaine

Commenter cet article